Selon Reuters, Huawei a entamé des discussions avec la Russie sur l’installation du système d’exploitation russe Aurora sur 360 000 de ses tablettes afin de procéder au recensement de la population de la Russie l’année prochaine.

Huawei recherchait des systèmes d’exploitation alternatifs au système d’exploitation Android de Google après que Washington ait classé le deuxième fabricant mondial de smartphones sur une liste d’entités, ce qui menaçait de lui interdire l’accès aux composants et à la technologie essentiels des États-Unis.

Une source a déclaré à Reuters : Le recensement pourrait permettre de tester l’utilisation d’Aurora à plus grande échelle, expliquant que ce projet est pilote et constitue la première étape du lancement du système d’exploitation russe sur les appareils Huawei.

Un porte-parole de la société chinoise a déclaré que Huawei est en pourparlers avec le ministère russe des Communications, mais n’a fourni aucun autre détail. La Russie discute de l’utilisation d’Aurora OS sur 360 000 tablettes Huawei d’ici août 2020.

Le rapport a indiqué que Huawei était intéressé par le projet et a présenté des modèles de tablettes utilisables par le seul système d’exploitation en Russie nommé (Aurora OS), qui n’est pas utilisé actuellement.

Aurora OS est basé sur Sailfish OS, qui a été développé par la société finlandaise Jolla et se concentre davantage sur la sécurité et la confidentialité avant d’être adopté par la plate-forme russe (Open Mobile).

La société de télécommunications publique russe (Rostelecom), propriétaire de Aurora OS, est seule responsable de l’achat de tablettes pour le recensement effectué en octobre en Russie, qui compte 147 millions d’habitants.

La société chinoise développe son propre système d’exploitation appelé (Harmony OS), dédié à ce stade aux appareils IoT, en prévision du pire scénario possible: suppression des applications de base de Google pour Android, afin de pouvoir remplacer Android si nécessaire.

Related Articles
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.