Vivaldi, le développeur du navigateur de bureau Vivaldi, fondé par le cofondateur d’Opera, John von Tichner, a annoncé pour la première fois l’arrivée de son navigateur sur les appareils mobiles pour concurrencer Google Chrome, disponible au téléchargement en version bêta via le Google Play Store.

La startup norvégienne, qui a lancé son navigateur de bureau en 2016, a annoncé au début de cette année son intention de transférer son application sur Android.

Vivaldi a pour objectif de fournir aux utilisateurs un navigateur Web riche qui peut être personnalisé en fonction de leurs besoins spécifiques sans recourir à des add-ons.

La version Android offre un certain nombre de fonctionnalités qui seront familières aux utilisateurs de Vivaldi, notamment les mouvements de défilement pour la navigation, la fonctionnalité de prise de notes intégrée et les contrôles de confidentialité, y compris l’option d’interdire la localisation.

La société explique qu’elle n’utilise pas les serveurs de Google pour la synchronisation et lorsqu’un nouvel onglet s’ouvre, l’utilisateur voit la page Numéros abrégés, un réseau de raccourcis d’emplacement enregistrés et de signets pouvant être organisés et personnalisés.

Si l’utilisateur souhaite utiliser un moteur de recherche particulier sans y accéder directement, il peut utiliser les raccourcis Vivaldi dans la barre d’adresse, tels que «D» pour un moteur de recherche (DuckDuckGo), afin de diriger la recherche sur ce moteur et écrire des notes sans passer à une application distincte.

Beaucoup d’autres petites fonctionnalités peuvent attirer les utilisateurs vers l’expérience Vivaldi, telles que la possibilité de prendre une capture d’écran de la zone visible ou de la page entière directement via l’option de capture du menu et l’interface du navigateur en mode sombre.

Related Articles
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.