Le rapport du gouvernement américain, publié cette semaine, concluait que les notifications du FBI arrivaient trop tard ou ne contenaient pas suffisamment d’informations pour permettre aux victimes de prendre des mesures.

Le rapport du Bureau de l’Inspecteur général du Ministère de la justice a analysé Cyber ​​Guardian et montre que les agents du FBI n’utilisaient pas le système correctement.

L’inspecteur général a écrit « Nous avons constaté que les données de Cyber ​​Guardian étaient incomplètes et peu fiables, empêchant l’agence de déterminer si toutes les victimes avaient été alertées ».

Source : ici

Related Articles
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.