Une étude conjointe de l’Office européen des brevets et de l’Agence internationale de l’énergie a montré que le Japon mène la course dans la technologie des batteries. Panasonic, Toyota et d’autres sociétés ont déposé plus d’un tiers des brevets internationaux dans le domaine des batteries.

Le nombre de demandes de brevets internationaux du Japon concernant les batteries en 2018 était de 2339. La Corée du Sud s’est classée deuxième, selon l’étude conjointe, qui mesurait les demandes de brevet déposées dans au moins deux pays.

L’économie de l’Asie de l’Est est dans une course féroce pour dominer les batteries, qui sont essentielles à l’utilisation généralisée des voitures électriques et des énergies renouvelables.

La Chine s’est classée quatrième pour les dépôts de brevets, suivie des États-Unis à la cinquième place, selon l’étude, tandis que les 38 pays contractants à la Convention sur le brevet européen se sont classés troisième.

Les entreprises japonaises constituaient 7 des 10 plus grandes sociétés de dépôt de brevets de 2000 à 2018.

La société sud-coréenne Samsung a été la société la plus prolifique avec 4 787 inventions, tandis que Panasonic s’est classée deuxième avec 4 046, suivie de LG avec 2 999.

L’innovation en matière de batteries a pris son envol au cours des deux dernières décennies, et des demandes de brevet internationales pour jusqu’à 7153 inventions liées au stockage d’électricité ont été publiées en 2018, une forte augmentation par rapport au nombre de 1029 publié en 2000.

Les innovations impliquant des cellules lithium-ion, utilisées dans les téléphones portables et les ordinateurs portables, représentaient 45% de l’activité de brevetage des cellules de batterie en 2018.

Les cellules de batterie améliorées permettent aux voitures électriques de voyager plus loin avec une seule charge, et la technologie de stockage permet également un approvisionnement fiable en énergie nécessaire pour compenser les fluctuations de la production d’énergie solaire et éolienne.

Et si le Japon est en tête des demandes de brevets pour les batteries, il est à la traîne dans les voitures électriques.

Le rapport note que le leadership du Japon dans la technologie des batteries ne s’est pas encore traduit par une part importante du marché mondial des véhicules électriques.

L’étude indique: la Chine, qui compte 1,1 million de voitures électriques, représentait la moitié du marché mondial en 2019, tandis que le Japon ne représentait que 2% du marché mondial en 2019.

Related Articles
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.