La contribution de l’intelligence artificielle à la prospérité de la langue arabe et à l’amélioration de ses méthodes d’enseignement

Après avoir célébré la Journée de la langue arabe, l’UNESCO a discuté de la manière dont l’intelligence artificielle est une source de connaissances et un outil de promotion et de préservation de la langue arabe. Le Directeur général de l’UNESCO – l’Organisation internationale pour l’éducation, la culture et la science – a déclaré que le développement de l’intelligence artificielle aura de nombreuses implications, notamment dans le domaine du multilinguisme et de la diversité culturelle.

Audrey Azoulay a indiqué qu’un tel changement pose des défis majeurs, surtout si nous voulons éviter que l’utilisation des nouvelles technologies soit limitée à un nombre limité de langues.

Il convient de noter que l’UNESCO a adopté une résolution à l’Assemblée générale pour faire de l’arabe la sixième langue officielle des Nations Unies, à savoir l’arabe, le chinois, l’anglais, le français, le russe et l’espagnol.

Afin de préserver cette diversité culturelle qui confère à l’humanité sa richesse, le Directeur de l’UNESCO a déclaré qu’il était important de veiller à ce que l’intelligence artificielle soit une technologie globale pour tous, y compris au niveau linguistique, afin que les barrières linguistiques ne s’ajoutent pas aux barrières technologiques.

Si l’intelligence artificielle comporte un certain nombre de risques pour le multilinguisme, Azoulay dit qu’elle comporte également de nombreuses opportunités et promesses, elle facilitera donc le dialogue entre les peuples et les cultures en développant des moyens de traduction simultanée. Il faciliterait également l’apprentissage de plusieurs langues, encourageant ainsi l’épanouissement de la langue arabe en améliorant et en adaptant l’enseignement.

À l’occasion de cette Journée de la langue arabe, qui tombe le 18 décembre de chaque année, l’UNESCO a organisé une table ronde, parmi de nombreuses célébrations. Azoulay dit que toutes ces questions sont dans l’esprit des participants à ces discussions visant à stimuler le dialogue entre la communauté scientifique et les amoureux de la langue arabe, afin que la technologie aide à multiplier le multilinguisme, plutôt que d’empêcher son développement.

Source : Twitter

Related Articles
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.